BALADE À MOTO DE LA FORÊT DE BERCÉ À LA FERTÉ-BERNARD

Linéaire - 134 km

Groupe onglets

Présentation

Description: 

De la forêt de Bercé, aux arbres parfois tricentenaires, jusqu’aux canaux urbains de La Ferté-Bernard, cet itinéraire vous propose de découvrir une région peu visitée du département : Le Perche Sarthois. Or, comme souvent, les lieux les plus discrets sont ceux qui réservent les plus belles et authentiques surprises ! Également nommée « la forêt de Colbert », en raison des arbres qu’il replanta pour alimenter la construction navale, la forêt de Bercé offre un patrimoine arboricole rare en Europe. Des chênes dont les spécimens les plus vieux sont baptisés. Quelques uns sont tricentenaires et atteignent 50 m de haut. Le site en lui même est également remarquable par les dénivelés qu’il présente. L’étroit ruban de bitume ressemble alors à un toboggan géant du haut duquel on s’élance avec sensation ! À la sortie de cette forêt, faisons tout d’abord un crochet vers le sud, en direction des Jasnières. Bien connu des amateurs de vins, mais sans doute moins pour les autres, c’est en effet sur ces coteaux que poussent les vignes dont est issu le vin du même nom. Juste à la sortie du village, et tout en haut du relief, un promontoire avec table d’orientation permet d’identifier l’ensemble du paysage offert aux regards. Puis, nous repartons en direction de Saint Calais, par des décors de vallons, entrecoupés d’étangs et cours d’eau, saupoudrés de quelques exploitations agricoles et de villages au calme olympien. Une ancienne halle aux grains, les ruelles et les quais (classés) qui bordent l’Anille, font du centre de Saint Calais, une halte bien agréable. En repartant, nous roulons vers Semur-en-Vallon et son château du XVIIIème siècle, avant de découvrir celui de Montmirail qui domine la ville du haut de son promontoire. Une forteresse médiévale et son parc qui sont ouverts au public et offrent un autre beau panorama sur la région. Enfin, La Ferté-Bernard marque la fin de cet itinéraire. Si ses canaux lui valent son surnom de « Venise de l’Ouest », son église du XVème siècle (Notre Dame des Marais) en dit long sur les fondations de la ville. Et même si son aspect défensif (murs d’enceinte) a progressivement disparu au fil du temps, asseyez-vous à une terrasse où vous serez tout à votre aise pour contempler ces siècles d’histoire !

Nature de l'itinéraire : 

Route touristique