Magie des Hommes et mystère de l'âme

En Sarthe, il existe des endroits secrets et des adresses magiques qui méritent le détour… Découvrez les mystères de la Sarthe.

Abbaye de Solesmes et faïenceries de Malicorne

À Solesmes, l’abbaye millénaire accueille pèlerins mais aussi les curieux visiteurs souhaitant embarquer dans un voyage dans le temps et dans la spiritualité. Le chant grégorien y est pratiqué dans la plus pure tradition. Les moines respectent la prononciation, l’accentuation et le phrasé du texte des origines, pour entrer pleinement dans la prière. Vous pouvez assister à un office à Solesmes, comme celui des Vêpres, en fin d’après-midi. Vous offrirez un voyage à votre âme.
 
Après les mystères de la voix, place à la magie du savoir-faire humain. Partez découvrir les ateliers des deux plus anciennes faïenceries de Malicorne : Bourg Joly et les Faïenceries d’Art. Lors de la visite ou sur rendez-vous, les intéressés pourront découvrir les secrets de fabrication des faïences de Malicorne, un art qui a traversé les siècles et conquis les plus grandes tables du monde. Apprenez comment un petit morceau de terre argileuse devient une ravissante corbeille à fruits ajourée. Un moment magique à ne pas rater, pour admirer la dextérité des hommes.

La Sarthe et ses moulins...

Autre grande invention humaine : les moulins et l’ingéniosité de leurs systèmes. Ce sont ces machines qui ont permis de nourrir des générations entières. La Sarthe est riche en moulins qui se visitent, comme le Moulin Pousset et les Moulins de Paillard. Ces lieux sont dédiés à la conservation, à la culture et au patrimoine du territoire. Et pour rester dans un esprit hors du temps, réservez une nuit au Grand Moulin, à la Chartre-sur-le-Loir. Cet ancien moulin industriel héberge sur trois étages touristes et passionnés qui goûtent au charme d’une nuit le long du Loir et au cœur du village. 

Les moulins de la Sarthe

L’art du vitrail

Les nombreux édifices religieux de la Sarthe recèlent un grand nombre de témoins de l’art du vitrail. Au Mans, dans la Cathédrale Saint-Julien, le vitrail de l’Ascension daterait du XIIème siècle. Il s’agit de l’un des nombreux trésors de la ville. Les églises rurales sont également parées de lumière grâce à des verrières installées depuis le XVème siècle.