Découvrez l'art de la faïence à Malicorne

12/07/2018

Cap sur Malicorne-sur-Sarthe. Des années d’histoire et d’héritage, une tradition faïencière de plus de 3 siècles, voilà ce qui fait de Malicorne un des hauts lieux du patrimoine sarthois.

Par Tourisme en Sarthe

 

 

Découvrez des siècles de savoir-faire au Musée de la Faïence et de la Céramique

 

© Musée de la Faïencerie

 

C’est 300 ans d’histoire de la céramique qui reprennent vie au musée de Malicorne. Lieu de mémoire, il expose près de 5000 pièces et outils. Faïence, gré, porcelaine, terre vernissée… Se dévoilant au fil d’un parcours ludique, les collections explorent le savoir-faire des faïenciers. Le musée offre son lot de nouveautés 2018, comme sa nouvelle vitrine des terres cuites, présentant les oeuvres des principaux sculpteurs de Malicorne: Gustave Leroy-Dubois, Emile Tessier, René Gourdon... Laissez vos enfants découvrir l’argile au nouveau Carré Ludique ou plongez-vous dans le parcours sensoriel des jardins du musée, avec son espace archéologique, son parcours podotactile, son patchwork d’argile et son mur d’empreintes. Le musée propose également des visites contées: les plus jeunes seront vite captivés par l'histoire d'Émile le potier et son renard. 

 

 

Ateliers et stages, place à la pratique.

 

© Musée de la Faïencerie

 

De l’atelier permanent à celui plus ponctuel, du débutant au confirmé, du plus petit au plus grand, le musée a pensé à tout. L’atelier barbotine, ouvert toute l’année et pour tous, propose de manier l’argile tout en s’amusant. Amis vacanciers, le musée propose plusieurs après-midi pendant la saison estivale pour une approche de la terre et des gestes du métier. Pas d’inquiétudes, que ce soit pour la poterie ou les loisirs créatifs (découpage, pliage et collage) certains ateliers sont tout spécialement dédiés à vos enfants.

 

 

Marie Heughebaert, entre trompe l’oeil et décalage des genres.

 

© Marie Heughebaert

 

Découvrez l’exposition « Portraits d’artistes », entre passé, présent et futur. Entrez dans l’univers du métier de céramiste par le biais de faïenciers disparus ou actuels, mais également la relève de demain avec de jeunes étudiants. Marie Heughebaert est l’une des trois artistes contemporaines exposant pour l’occasion. « La céramique m’a fait découvrir un monde de diversité » explique-t-elle. Depuis 4 ans, son oeuvre fait l’inventaire d’objets de chantier. Captivée par ce côté « mouvant » du sujet, elle définit elle-même son art comme « une étape intermédiaire, quelque chose d’inachevé laissant place aux possibles ». Conquise par l’envers historique de Malicorne, elle y expose ses œuvres d’un nouveau genre jusqu’à novembre. À la fois simple et passionnante, Marie Heughebaert représente à elle seule l’univers accueillant et chaleureux des céramistes.